Conférence : "Quelques réflexions sur la représentation de l'intimité dans la peinture de la Renaissance à nos jours" Par Thierry Verdier

Avenue Victor Hugo Rodez Aveyron

jeudi 05 décembre 2019 de 18:30 à 20:30

Depuis les débuts de la Renaissance, les peintres ont cherché à exprimer l’idéal de la Beauté sous les traits d’une femme dénudée, toujours plus belle, toujours plus sensuelle, toujours plus désirable. Mais cette « enveloppe magnifique » que représente la chair dévoilée aux regards, n’est pas la femme, elle est une image de la femme. La vérité de l’être appartient davantage à l’intime, au secret, « à ce qui ne se voit pas ». Or depuis le XVIe siècle, les artistes ont eu conscience de cet écart entre l’être et l’apparence de l’être, et ainsi peindre la femme a obligé à interroger cette distance entre le Beau et l’Intime. C’est cette démarche, toujours d’actualité, qui servira de fil directeur à la conférence.

Thierry Verdier est professeur d’Histoire de l’art moderne à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Agrégé en Arts plastiques et architecte dplg, il travaille plus particulièrement sur les arts des XVIe et XVIIe siècles. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles et est rattaché à l’Institut de Recherche sur la Renaissance, l’Age Classique et les Lumières (CNRS).

La grande Odalisque de Jean-Auguste-Dominique Ingres